• Valérie Gillet

Conseils à la con : en finir avec les carabistouilles que nous vend la toile

Mis à jour : juil. 16



Lorsqu’on exerce un métier un tant soit peu intellectuel et créatif, on est sans cesse confronté·e à des injonctions sur la manière optimale de gérer son quotidien professionnel et privé. Si certaines s’avèrent très utiles, d’autres peuvent (un peu trivialement) être qualifiés de conseils à la con. En tant qu'entrepreneur·euse, lorsque votre communication est concernée, il est indispensable de trier le bon grain de l'ivraie.


Se lever à 4h30 du matin pour méditer. Sortir faire un petit footing en se lestant les chevilles. Ne rien manger entre 10h02 et 21h53. Tenter une posture du scorpion seul·e dans son salon. Cultiver ses légumes de saison sur sa terrasse de 2m² en pleine ville. Réorganiser son mobilier de bureau selon les principes feng-shui. Travailler assis·e sur un ballon géant.


Faire appel à des plateformes en ligne qui emploient des indépendant·e·s au rabais. Sous-traiter la traduction de ses documents à moindre coût à une méga agence de traduction basée à Jakarta. Traduire son site internet en huit langues via Google Translate. Confier la rédaction de ses supports de communication au stagiaire qui baragouine un peu l’anglais.


Dans la vraie vie comme dans nos activités virtuelles, la réalité est rarement à la hauteur des promesses faites sur internet. On a beau vouloir suivre les conseils dispensés sur les réseaux et vivre dans une zénitude permanente, manger sainement, faire du sport, aller se coucher tôt, ne pas laisser notre vie professionnelle phagocyter notre vie privée et proposer des outils de communication multilingues vite et pas cher, la réalité nous rattrape toujours.


Si l’on veut conserver un semblant de stabilité mentale, il est indispensable de ne plus se laisser séduire par les sirènes inaccessibles et instagrammables. Pour la simple et bonne raison qu'il vaut mieux tracer son propre chemin et communiquer comme bon nous semble.


Apprenez à décrypter le bullshitting ambiant pour en extraire les quelques rares suggestions qui valent la peine d’être écoutées. Par exemple ne pas confier ses traductions et sa communication à n'importe qui sous prétexte que le travail sera accompli plus rapidement et à moindre coût par un fournisseur de services qui ne prend pas la peine ni le temps de comprendre les enjeux pour chaque client.


Chez Tip of the Tongue, on n'est pas adeptes des pseudo conseils de productivité supposés solutionner miraculeusement le moindre hic rencontré dans un quotidien souvent anxiogène. En revanche, on comprend pleinement l'intérêt de proposer à nos clients des solutions sur mesure, adaptées à leurs besoins et à leur budget.


N'hésitez pas à nous contacter pour nous soumettre votre projet.

36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout